Accueil » Histoire

D’où vient la langouille ?

A Saint-Nazaire (44), dans le quartier du Petit Maroc (port de pêche), Michel DREAN achète une charcuterie en 1985. La propriétaire, Madame GUILLOU, lui révèle la recette de l’andouille de langues qu’elle-même détient de son beau-père, charcutier à Pont-Croix (29). Celui-ci est certain que cette spécialité existe depuis plus de 80 ans dans cette région.

Le nom semble un peu vieillot, ce qui explique que Michel, avec l’aide de quelques amis, baptise cette spécialité LA LANGOUILLE en partant du mot « langue » et la fin du mot « andouille ».

L’originalité n’est pas que dans le nom mais aussi dans le produit. Il ne ressemble ni à la langue cuite, ni à l’andouille (odeur et goût fort). Il a sa propre identité.

Le nom “LA LANGOUILLE” a été déposé auprès de l’INPI par Michel Dréan en 2003.

logo-dreanEn 2007 Michel et son épouse Nathalie créent DREAN LANGOUILLE, l’atelier de fabrication situé à Vertou (44120), au 9 avenue de la Vertonne . Depuis ils ont mis au point différentes variétés aussi surprenantes les unes que les autres.

Devant le succès de la Langouille “Dréan”, plusieurs charcuteries et salaisons cherchent à fabriquer un produit à base de langues de porc et l’appellent langouille, sans respecter la recette finistérienne.

Méfiez-vous donc de tout ce qui est dit en matière de langouille. L’authentique langouille est bien celle produite par la maison Dréan Langouille.

Bloc de langoulle et 3 tranches découpées

Tranches de langouille sur planche en bois

La langouille peut être consommée froide, en tranches, à l’apéritif.

Elle peut aussi servir de garniture dans différentes préparations : galettes, pizzas, quiches, omelettes, salades, raclette…

A vous d’inventer la suite !